Actualités : François de Rugy démissionne, Elisabeth Borne prend le relais.

Actualités : François de Rugy démissionne, Elisabeth Borne prend le relais.

  • François de Rugy quitte le gouvernement

Mis en cause par le site Mediapart pour ses dépenses lorsqu’il était président de l’Assemblée nationale, François de Rugy a démissionné de son poste de ministre de la Transition écologique et solidaire ce mardi 16 juillet.

Après une durée de fonction de 10 mois et 12 jours (du 4 septembre 2018 au 16 juillet 2019), l’ancien ministre François de Rugy choisit de déposer sa démission. Après une semaine de polémiques, il quitte le gouvernement pour « mieux se défendre ».

Les affaires ayant fait objet de polémique concernaient des dîners fastueux. Ainsi que des rénovations faites avec des fonds publics et un logement social qu’occupait indûment une collaboratrice.

« […] Mediapart m’attaque sur la base de photos volées, de ragots, d’approximations, d’éléments extérieurs à ma fonction. La volonté de nuire, de salir, de démolir, ne fait pas de doute […] ». Affirme le ministre démissionnaire sur son compte Facebook.

Mediapart rapporte avoir contacter François de Rugy lundi soir pour lui poser “des questions en vue de la publication d’une nouvelle enquête”. Elle allait être publiée dans les heures à venir et portait sur “l’utilisation de ses indemnités de mandat quand il était député”, a déclaré Mediapart à l’AFP.

Dans un communiqué de l’Elysée le président Emmanuel Macron, ayant soutenu François de Rugy depuis le début de l’affaire. Il annonce avoir accepté la décision de l’ex-ministre de la Transition écologique et solidaire.

Ce post a connu d’important turn-over. En effet, en douze ans, neuf ministres se sont retrouvés contraints et ont dû quitter le gouvernement malgré eux.

  • Elisabeth Borne prend le relais

Par conséquent, quelques heures après sa démission, la ministre des   Transports Elisabeth Borne a été nommée ministre de la Transition écologique et solidaire.

Elle affirme sur son compte twitter : « La confiance que m’accordent le Président de la République et le Premier ministre est un immense honneur. Déterminée à poursuivre ce combat essentiel qu’est la transition écologique et solidaire. »

Bien que la ministre Elisabeth Borne n’incarne pas forcement les sujets écologiques, un conseiller de l’exécutif souligne “quand on parle de réchauffement climatique, la clé est dans les transports”.

Please follow and like us:
error20

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *